INDONESIE

#Etape n° 3 #Rizières #NouvelleCulture #Volcans
Du 16 février au 11 mars 2018
24 jours
Dernière étape postée il y a 119 jours
1
1
Publié le 14 août 2018
2
2
Publié le 14 août 2018

Et voilà, après 3 mois 1/2 de vie nomade en véhicule, il est temps de découvrir un nouveau mode de vie façon "Sans Domicile Fixe" avec seulement un sac à dos de 14 kg sur le dos et un petit sac pour les visites.🔜 Direction l'Indonésie où nous faisons une première escale sur l'île de Bali. Nous allons enfin découvrir les différentes facettes de cette île qui fait tant sensation auprès des européens. 😉

Nous atterrissons 🛬 à l'aéroport international de Denpasar au Sud de l'île à 21 h, heure locale. Petit décalage horaire de -3 heures avec l'Australie. À l'arrivée, nous sommes accueillis par une horde de taxis à l'affût des touristes ! Bienvenue en Asie !!! Première mission, trouver un taxi/uber sans trop se faire arnaquer (car pas d'utilisation de compteur au départ de l'aéroport...). Après 30 min de négociations, nous montons en voiture pour prendre la direction de Sanur, au Sud Est où nous allons passer quelques jours chez Elsa, une amie de Licence de Camille. Ce premier trajet fût un gros choc culturel notamment pour Camille qui n'avait jamais voyagé en Asie. Des scooters partout, aucun respect du code de la route, des petits shops parfois même sans électricité partout. "Welcome to Bali." 😀 La première journée, il a fallu se familiariser avec les environs pour ne pas se perdre dans toutes ces rues, mais également gérer le côté administratif (carte sim locale, scooter de location etc..) Puis début de l'exploration.

Nous avons commencé par visiter la péninsule au Sud de l'île qui, il faut le dire, ne représente pas vraiment l'île. C'est le Disneyland des hôtels et resorts en tout genre. Tout est impeccable avec barrière de sécurité etc, rien à voir avec le reste de l'île et plus bling bling 💰tu meurs ! On est vite parti rejoindre la côte ouest en passant par une route peuplée.... de singes. Des dizaines de singes nous obligent à slalomer pour ne pas les écraser car ils se moquent totalement de nous et ne bougent pas d'un centimètre. On en profite pour s'arrêter prendre quelques photos jusqu'à ce que l'on se rende compte qu'un singe était en train de nous voler notre bouteille, debout sur notre scooter. Moment rigolo 😂.

3
3
Publié le 14 août 2018

Les quelques jours suivants, nous nous sommes promenés du côté d'Ubud, petite ville réputée pour les arts traditionnels balinais mais aussi, pour le bien être. Nous nous sommes baladés dans les allées du marché (avec une petite glace saveur Dragon Fruit 😋) puis, nous sommes allés faire un tour du côté de la forêt des singes. Un parc attenant à la ville où plus de 600 singes y sont réfugiés en totale liberté🐒.

Nous avons ensuite pris la route pour rejoindre les rizières de plantations de café (et autres épices) un peu plus au nord. Les paysages étaient somptueux. Le seul hic, c'est que , même au fin fond des rizières, on trouve des déchets plastique gisants sur le sol ‼. Le pays n'a pratiquement aucune infrastructure de traitement des déchets alors ça traîne partout. Des petits et gros tas de déchets sont brûlés au pas de porte même des maisons par les habitants eux même. Heureusement, les paysages nous font oublier de regarder au sol.

4
4
Publié le 14 août 2018

La nuit tombante, nous retournons sur Ubud car nous avions remarqué qu'un spectacle traditionnel retraçant l'histoire du pays était organisé dans un petit théâtre. Quelques minutes plus tard, nous voici assis au premier rang. Ce fut comment dire... intéressant mais BRUYANT 🤕. Le spectacle a duré une heure et, pour être honnêtes, au bout de 30 min nous en avions largement assez. La salle ne s'y prêtait sûrement pas car les sons nous ont semblé plutôt stridents et surtout beaucoup trop forts. Nous avions hâte que cela se termine. La danse est également un peu déroutante, pour nous, français incultes des traditions locales. Une danse psychédélique à partir de gestes assez crispés jusqu'à bout des doigts et des orteils avec des expressions du visage des plus troublantes 😃 se déroule ainsi devant nos yeux...

5
5
Publié le 14 août 2018

Les jours suivants, nous avons exploré l'île en s'arrêtant dans plusieurs temples. Certains sont plutôt "Standards" d'architecture et ne présentent pas en soit une performance créative mais d'autres, sont impressionnants. L'un d'eux, par exemple, était sculpté directement dans la montagne, un autre offrait de superbes bassins où les gens venaient se purifier.

Nous avons poursuivi notre route vers l'une des belles rizières en terrasses de l'île. Soudain, le ciel est devenu de plus en plus incertain, de gros nuages gris se sont formés au-dessus de nos têtes... nous avons juste eu le temps de mettre nos ponchos ! Une pluie torrentielle s'est alors abattue sur nous ⛈. La route est devenue un torrent en quelques minutes ! Nous nous sommes abrités sous un petit toit de tôles le temps que l'averse s'arrête. Près d'une heure plus tard, nous reprenons la route jusqu'à atteindre notre destination. Un paysage verdoyant de rizières, splendide (même sous un ciel gris encore menaçant) 😉 s'offre à nos yeux !!!

6
6
Publié le 14 août 2018

Un matin, nous sommes partis en randonnée avec Elsa (une amie de Camille qui nous héberge et que l'on remercie encore) et ses collègues français et balinais. Moment d'immersion totale au sein de la campagne balinaise 👌. Le trek nous a fait découvrir le travail dans les champs, les rizières ainsi que les différents types de plantations. Nous avons emprunté des petits chemins traversant les villages voisins où nous avons même partagé des moments avec les habitants nous invitant à rentrer : la confection d'offrandes par les femmes de la communauté pour la prochaine célébration, la découverte d'une nouvelle guest house pour de futurs clients ou bien simplement les sourires et les petits "Hello !!!" des enfants ! Nous avons terminé la rando en mangeant dans un Warung local (un petit bouiboui au bord de la route où une petite dame confectionne, chaque jour, des aliments à associer dans son assiette) un plat plutôt très épicé ! Nous étions au max de notre capacité à manger épicé ah ! ah 😊! Cette matinée fut vraiment très riche...

7
7
Publié le 14 août 2018

Avant de prendre la route pour visiter le Nord de Bali, nous faisons un petit break de quelques jours sur l'île de Nusa Penida. Une petite île encore méconnue des nombreux touristes ! Il n'y a "presque" personne ! Le paysage est donc magnifique puisque pratiquement pas détruit, avec des milliers de cocotiers, des falaises de pierre noire, une eau cristalline qui laisse apparaître les poissons de la surface, des lagons turquoises à couper le souffle.... bref, splendide !! 😍😜👌

La première étape fût la montée plutôt atypique sur le fast boat. Aucun ponton, les bateaux sont amarrés en mer. Nous enlevons nos chaussures car nous devons faire quelques mètres dans l'eau jusqu'à mi-cuisses pour monter sur le bateau. Après 30 min de traversée, nous louons un scooter pour partir à la découverte de l'île.

À vrai dire, il n'y a pas 36 000 routes, nous empruntons la route qui suit le littoral direction le Nord puis l'Est de l'île. Nous nous arrêtons dans un petit village, au pied d'une falaise, où des marches, deux fois plus hautes que la normale, nous permettent d'atteindre un temple différent des autres. En effet, on y entre en se faufilant dans un trou pas plus grand qu'une cachette pour enfant. Puis, nous marchons en canard pendant quelques mètres en évitant de se cogner la tête contre la paroi rocheuse pour arriver ensuite dans une iiiimmmmmeeennnsseee grotte-temple aussi large que haute où seuls quelques éclairages illuminent faiblement les parois. Il fait presque noir, nous sommes presque seuls. Nous croisons quelques habitants venus prier puis, nous nous enfonçons dans la grotte jusqu'à trouver la sortie de l'autre côte de la montagne. Moment vraiment atypique ! Belle expérience. 😊

Nous reprenons la route vers l'Est jusqu'à atteindre l'une des plus belles plages de l'île : Atuh Beach, une plage à l'eau turquoise en contrebas d'une falaise. Nous descendons via des escaliers créés à même la terre et nous nous posons pour déjeuner. Après quoi, nous enfilons nos masques et tubas pour observer les fonds marins. Plutôt sympa ce premier snorkel ! 🐠🐚🦐🦑

La suite de l'après midi fut plutôt rocambolesque... Au cours de notre balade à la recherche de spots sympas, nous empruntons un "chemin" très rocailleux qui mène, soit disant, à une petite plage. Cependant, sur le retour, Camille se rend compte que l'une de ses chaussures attachées à son sac à dos à disparue... mais sans savoir où et depuis quand elle est tombée. Nous n'avons presque plus d'essence dans le réservoir... alors, avant de refaire le chemin en sens inverse, nous partons à la recherche d'une petite bicoque en pleine campagne pour faire le plein... puis, tentons de retrouver la fameuse chaussure.

Nous essayons de repasser par les multiples routes. On repasse trois / quatre fois sur certaines car nous n'arrivons plus à retrouver l'entrée du petit chemin.... enfin après 30 min, Antoine redescend le chemin et remonte tel un intrépide en mode motocross avec la chaussure !!! Ouf !! Nous sommes contents de l'avoir retrouvée ! Mais, on entend comme un petit bruit d'air. Génial on est crevé ! 😵😀 Comment dit-on garage en indo car ici, personne ne parle anglais. Nous appelons Elsa à la rescousse et partons cette fois à la recherche d'un "Bengkel". Dur ! dur ! dans la campagne profonde où les villages sont composés de quelques maisons... mais nous ne perdons pas espoir ! Le pneu commence réellement à être à plat et le poids de deux personnes n'arrange pas la fuite d'air. Après quelques villages traversés, nous tombons sur un petit bouiboui fermé où l'on aperçoit un compresseur mais personne à côté. Une dame, non loin, ne comprenant pas ce que l'on fait ici, nous demande de partir mais nous ne pouvions pas, nous devions absolument remettre de l'air. Après de multiples gestes pour expliquer notre problème, elle revient avec plusieurs hommes pour nous aider à démarrer le compresseur et regonfler le pneu pour pouvoir rejoindre notre loueur (environ 40 min de route) 🙏. Il ne nous reste plus que 15 min de route mais nous devons remettre de l'air.

Nous nous arrêtons donc dans un petit bengkel dans lequel nous croisons la route d'un jeune qui souhaite nous aider. Camille monte alors derrière lui sur son scooter pour soulager le pneu et Antoine suit avec le scooter. Arrivés chez le loueur, tout était fermé... Heureusement, le jeune demande en indo où se trouve le gérant pour résoudre notre problème et changer de scoot ou de chambre à air. Finalement, nous retrouvons le gérant chez lui et il va gentiment faire réparer le pneu. Il est 18 h 30, on est plutôt contents d'avoir réussi nos deux missions de l'après-midi et nous repartons, cette fois, à la recherche d'un endroit pour dormir après toute cette histoire ! 😉😴

La deuxième jour, nous empruntons la route vers l'Ouest de l'île où se trouve la majorité des attractions touristiques. Nous nous arrêtons à Crystal Bay. Une baie superbe où, comme son nom l'indique, l'eau est transparente à souhait. Cet endroit est connu pour y faire du snorkeling. 🐟🐚🦀Ni une, ni deux, nous enfilons nos masques et tubas et partons à la découverte des fonds marins en essayant de rejoindre l'île se trouvant au milieu de la baie. Cependant, nous avons été pris par le courant qui s'intensifiait au fur et à mesure que nous avancions. C'est paniqués (surtout Camille) 😱 que nous nous agitons pour qu'un des bateaux de plongeurs viennent nous récupérer avant de prendre le large... l'un d'eux s'approche de nous . Nous nous agrippons et il nous ramène au centre de la baie. Cela arrive assez souvent, d'après le capitaine du bateau. L'île est connue pour avoir des courants surprenants.

Nous poursuivons notre route vers Broken beach et Angel's Billabong. Le mot "Route", est un bien grand mot pour ce trajet car nous devons rouler en scooter en faisant attention aux énormes nids de poule, aux éboulements de terrains et aux énormes pierres sur les chemins rocailleux. À vrai dire, nous étions en mode 4x4 sur ces routes désastreuses ! À l'arrivée, nous nous retrouvons face à une côte sauvage qui nous rappelle étrangement la Great Ocean Road : une piscine naturelle aux superbes couleurs - une arche creusée par la mer où l'on ne met plus d'adjectifs sur la couleur de l'eau tellement c'est beau ! 😍😛 Nous nous baladons en longeant la côte... Du haut de la falaise, nous apercevons un petite tortue et les reines des fonds marins de Nusa Penida : les raies manta (une vingtaine)! 😉

Nous avons ensuite repris la route vers nos deux coups de cœur. Deux endroits simplement Ouffisssime qu'il ne faut absolument pas rater si vous venez à Bali : Kelingking Beach et Senaging Waterfall. Ces deux endroits valent le détour mais il faut les mériter 😜. En effet, pour y accéder, vous devrez passer par des "chemins de fortunes" avec le vide en-dessous de vos pieds et en équilibre sur des branches d'arbres 😝.

L'île est raccordée en électricité depuis seulement 2013, alors on y voit vraiment un retard considérable. Elle vaut vraiment le détour pour les personnes qui souhaitent s'immerger un peu plus dans la vie locale et voir de magnifiques paysages. Cependant, dépêchez-vous car les touristes afflux de plus en plus. 😍😝😊

Après 3 jours géniaux, retour sur Bali... ou , à peine arrivés, nous recevons une averse démentielle sous laquelle même nos ponchos ont failli à leur job : nous garder au sec... Résultat : trempés de la tête au pied en 3 min et un écran de portable HS... 😡

8

Dès le lendemain, nous enchaînons pour 3 jours de scooter à la découverte du nord de l'île. Notre première destination fût Amed mais, sur la route, nous nous sommes arrêtés pour visiter deux temples. (Les photos sont grises car elles ont été prises entre les gouttes)

Chacun avait un style particulier. Le premier n'est pas un temple religieux mais un palais aquatique, autrement dit, un parc où l'on se promène à travers de jolis bassins remplis de poissons rouges 🐠 juste énormes ! Les plots de pierres qui ressortent de l'eau donnent un côté plutôt ludique et très sympa à photographier 😉

Le deuxième, est l'un des plus vieux temples hindouistes de Bali. Du haut du mont portant le même nom, à plus de 1175 m d’altitude, une vue magnifique sur le littoral s'offre à nos yeux ainsi que sur des rizières environnantes mais surtout, sur le Mont Agung 🌋(le plus haut volcan de l'île).

9
9
Publié le 14 août 2018

Nous arrivons, en fin d'après-midi, sur Amed, mais la luminosité est déjà très faible pour nous permettre de profiter un peu plus. Nous trouvons un logement pour la nuit avec une petite vue sur la mer pour un peu plus de 8€, petit déjeuner inclus 😀. Le lendemain matin, nous reprenons la route en direction des spots de snorkeling. En effet, la région d'Amed est très connue pour ses fonds marins. Il y a des centres de plongée à l'appel. C'est aussi réputé pour ses nombreux bateaux de pêche comme vous pouvez le voir en photo.

Nous arrivons sur un spot nommé Japonese Shipwreck (épave de bateau japonais) et, comme son nom l'indique, une épave se trouve à une vingtaine de mètres du bord et à seulement quelques mètres de profondeur. Équipés de nos masques et tubas, nous partons à la recherche de celle-ci et nous tombons sur un vieux bateau en bois qui a fait naufrage il y a plusieurs dizaines d'années.

10

Il nous reste encore le nord de l'île à explorer... Nous prenons donc la route vers la ville de Munduk qui se situe au Nord Ouest. Cependant, le ciel s'assombrit de plus en plus devant nous jusqu'à ce que des pluies diluviennes 😡⛈s'abattent sur nous. Notre premier poncho en mode sac poubelle ne suffisant pas, nous nous arrêtons dans un petit abri sur le bord de la route pour acheter un meilleur poncho. Nous restons à peu prêt au sec mais nous devons faire attention aux nombreux cours d'eau qui traversent la route et aux autres véhicules qui nous arrosent à leur passage. Au bout de 2 h 30 de trajet, nous profitons d'une accalmie pour faire escale et découvrir la chute d'eau de Sekumpul... Rien de mieux que de fortes pluies pour observer un beau spectacle ! La saison étant riche en eau, la chute est impressionnante !!! Nous sommes même allés un peu plus loin, traversant la rivière, pour découvrir plusieurs cascades cachées.

Nous repartons mais il se met de nouveau à pleuvoir, et là encore, une pluie torrentielle s'abat sur nous. Les routes de montagne que l'on empreinte donnent de magnifiques points de vue sur la campagne jusqu'au littoral mais, avec la nuit tombante et les nuages, nous n'avons pratiquement rien vu 😫! Après plus de 4 h de route indonésienne toujours sous la pluie, nous arrivons frigorifiés et exténués sur Munduk. 🏁

11
11
Publié le 14 août 2018

À défaut d'avoir pu prendre une douche chaude en arrivant, nous repartons de bonne heure le lendemain pour rejoindre les sources chaudes de Banjar. Étant arrivés tôt, nous étions quasiment tout seuls 😜.

La région n'est pas très touristique. Du moins, nous ne voyons que très peu d'européens. C'est plutôt amusant de voir les sourires et les "Hello" des locaux étonnés au bord de la route. Sur le chemin du retour, nous apprécions des jolis paysages de campagne, des lacs de Bédugul et des terrasses de plantations. Après ce looooonnnggg périple, nous restons chez Elsa pour profiter un peu de la piscine et l'empêcher de travailler 😉 !!!

Notre séjour à Bali et Nusa Penida était vraiment cool grâce, notamment, aux nombreux conseils d'Elsa mais aussi aux moments de partages, de rencontres et de découvertes de lieux magnifiques. Nous quittons Bali pour nous rendre à Lubuan Bajo, sur l'île de Flores, dans l'idée de rejoindre le parc national de Komodo et d'y voir ses dragons.

12
12
Publié le 14 août 2018

Les îles de Komodo, en Indonésie, font partie de ces lieux que l'on ne pense jamais voir dans une vie. Des lieux magiques et mystérieux dont l'on rêve en regardant un documentaire sur Arte. Et bien, ça y est nous y sommes allés ! Des îles, des plages paradisiaques, des volcans, des animaux sauvages, des spots de plongée incroyables, des treks à la recherche des dragons de Komodo. Nous l'avons fait, cette belle croisière !

La première étape fût la recherche d'un bateau et la négociation des prix (il y a vraiment de tout!) pour une croisière de deux jours et une nuit. Nous nous étions un peu renseignés avant notre arrivée mais il y a tellement d'agences qui proposent le même parcours qu'on ne sait plus où donner de la tête ! Après négociation directement sur le port, nous décidons finalement de passer par l'auberge de jeunesse dans laquelle nous dormons. Qui dit pas cher (au regard de notre année de voyage) dit bateau bric à brac... Nous embarquons alors sur un bateau dont les trous sont rafistolés à l'aide de planches et de clous en compagnie de 5 autres voyageurs comme nous.

Nous prenons "lentement mais sûrement" la direction des îles de Rinca et Komodo sur lesquelles se trouvent les dragons 🦖🦎. Arrivés sur place, nous partons en trek avec deux guides, qui sont là au cas où 😉 et qui nous ouvrent la voie à la découverte de ces animaux sauvages. Ce sont des grosses bébêtes pouvant peser jusqu'à 200 kg mesurer 3,70 m, et courir jusqu'à 18 km/h... ! On en a vu près d'une quinzaine ! Plutôt pas mal quand on connaît la grandeur des deux îles. Ils étaient plutôt en mode sieste car il faisait chaud. Ils sont actifs plutôt le matin de bonne heure.

Enfin, après avoir eu l'impression d'être dans Jurassic Parc, nous rembarquons sur notre magnifique yacht vers de superbes fonds marins où vivent de gros poissons plats, vous avez trouvé ? Les raies manta !!! Arrivés sur place et impatients, nous nous jetons à l’eau juste au dessus de quelques raies mesurant entre 2 et 4 mètres de large. Après quelques minutes passées dans l’eau où nous croisons même un requin, on finit par tomber sur un banc de raies...toutes de taille impressionnante. On vous laisse découvrir, via une petite vidéo, ce moment magique. On quitte ce superbe endroit avec un goût de trop peu !

Ce soir, nous dormirons sur l’eau. La nuit commence à tomber, nous amarrons en face du village de pêcheurs de Komodo. N’ayant pas grand chose à faire après dîner, nous sortons notre jeu de UNO international. Nous partageons nos règles (car chacun joue au UNO à sa sauce…) puis nous entamons une soirée jeu. Malgré tout, il est temps de se coucher car le réveil risque d’être très matinal. Nous passons la nuit sur le pont supérieur, la tête dans les étoiles et sous la pleine lune ! Réveil à 5 h du matin pour observer le magnifique lever de soleil entre îles et montagnes. On vous laisse regarder le spectacle 😋

Puis, nous partons en direction de l’île de Padar pour un petit trek matinal avec une vue superbe pour bien commencer la journée.

Enfin, sur le chemin du retour, nous nous arrêtons au bord d’une petite île, pour observer les fonds marins, mais rien ne fût très intéressant. Finalement, le plus drôle sur ce dernier spot (pas sur le moment) fût la panne de notre super bateau. Un problème de refroidissement nous bloque pendant 30 minutes et nous oblige à rentrer au port à la vitesse d’un escargot.

Mise à part ça, ces deux jours ont été bien remplis et nous laisseront de bons souvenirs !!!

13

Le lendemain, nous reprenons l’avion direction Yogyakarta située sur l’île de Java. Là bas, nous retrouvons deux amis allemands que nous avons rencontrés sur le bateau. En effet, nous avions, tous les 4, prévu de gravir le volcan Merapi... alors nous nous sommes rassemblés pour diviser le prix du trajet et du guide.

La première journée, nous commençons par visiter un peu les alentours accompagnés de nos nouveaux amis. Nous décidons de louer un taxi pour la journée...Après une petite heure de route, nous arrivons sur un lieu de culte totalement loufoque car il s'agit d'un bâtiment en forme de poulet... Oui ! oui ! de poulet et son nom officiel est Chicken Church ! On peut dire que : soit l'architecte s'est bien fait plaisir, soit il était complètement perché 😉

Nous reprenons la route pour une vingtaine de minutes pour visiter l'un des plus grands temples bouddhistes du monde classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le temple Borobudur. Grande "pyramide" datant du VIIIème s.. Dans ce temple, pourtant touristique, les "blancs" comme nous (ils nous surnomment "les boulets" qui veut dire dans leur langue albinos... merci les gars 😉) sont de vrais martiens. Tous les 10 m, les locaux nous prennent en photos et veulent faire des solfies avec nous.

1 h 30 de route plus tard, nous arrivons dans un autre temple. Lui aussi est important puisqu'il s'agit du plus grand temple shivaïte d'Indonésie, le temple de Prambanan. Il est composé d'un ensemble de plusieurs temples. Egalement classé à l'UNESCO, il a malheureusement été très endommagé par un tremblement de terre en 2006.

14
14
Publié le 14 août 2018

Le deuxième jour, nous nous sommes promenés à la découverte de "Joga"comme les habitants la surnomment. Yogyakarta est une ville très dynamique ; c’est un peu la capitale culturelle de l’île de Java, avec beaucoup d’étudiants et d’artistes. Des palais historiques aux œuvres modernes de street-art, en passant par l’artisanat traditionnel du batik, c'est bien l'une des seules villes qui vaille la peine d'être visitée en Indonésie.

Globalement, les grands lieux touristiques de la ville tels que le palace impérial et un « château » nommé Watercastle à cause de ses piscines n’ont rien d’extraordinaire. Cependant, la ville a une âme particulière. Nous avons apprécié nous perdre dans les multiples petites rues situées dans l’enceinte du palace où plus de 5000 habitants travaillent de près ou de loin pour le sultan. Ici, ce sont de vrais « artistes » ! Nous avons eu la chance de voir la fabrication de marionnettes traditionnelles à base de cuir, la confection de toiles (peinture est de la cire d’abeille fondue), la torréfaction du café, la maroquinerie traditionnelle, confection de bijoux…

Yogyakarta est une ville d’artistes, et ça se voit sur ses murs !!! Partout , dans la ville, on tombe sur des œuvres de street-art. Dans un des quartiers, on observe un street-art très « geek », puisque c’est dans ce quartier qu’est établi le Taman Kampoeng Cyber, une sorte de cyber village avec des start-up pour faciliter l’accès de tous à internet. Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg a visité ce quartier en 2015 et on peut voir son portrait sur beaucoup de peintures murales.

Enfin, notre excursion s’est arrêtée nette car des pluies diluviennes se sont abattues sur nous jusqu’en fin journée. Nous sommes donc de retour à l’auberge plus tôt que prévu mais cela nous laisse du temps pour rédiger notre blog. 😉 D’ailleurs, on a envie de vous en dire un peu plus car nous nous y sommes vraiment sentis comme dans une grande coloc ! Vous avez dû voir le film l’Auberge Espagnole... et bien... c’est un peu pareil. Tout le monde discute avec tout le monde de ses dernières destinations et les prochaines et se donne les bonnes adresses 😜Puis, nous passons ensuite à table et mangeons de bons petits plats indonésiens préparés par l’équipe et quelques uns qui reviennent du marché.

15
15
Publié le 14 août 2018

Qui dit Indonésie, dit Volcans 🌋 ! Nous décidons de concrétiser notre excursion par l’ascension du volcan Merapi proche de Yogyakarta. Le sommet se trouve à 2900 m d’altitude et l’objectif est d'assister au lever du soleil. Après 2 h de route, nous partons alors à 1 h du matin pour plus de 4 heures de grimpette. Le début est plutôt simple mais plus ça monte...plus c’est difficile (cascades de roches volcaniques, sable etc.). Finalement, nous atteignons le sommet vers 4 h 30 et attendons le lever du soleil en admirant les étoiles 🌟. Celui-ci n’est pas extraordinaire à cause des nombreux nuages qui voilent le ciel. Cependant, à la lumière du jour, nous avons pu observer le superbe cratère fumant... Ah oui ! On a oublié de vous dire que le volcan est toujours en activité...😉 La vue était spectaculaire !!!

16
16
Publié le 14 août 2018

Ayant vraiment apprécié notre dernière ascension, nous décidons de partir vers l’Est afin de grimper sur un des volcans les plus connus d’Indonésie, BROMO.

Le volcan se situe à seulement 300 km de notre position mais il n' y a pas de station de train et pas de route directe. De plus, le pays est très lent à cause de ses routes endommagées et encombrées. 50 km en France nous prendrait environ 40 min mais ici ...ça demande... minimum 2 h 30 ! Nous décidons, alors, de prendre un train 🚆pour nous rapprocher le plus possible. Après 8 h de trajet et seulement environ 280 km parcourus, nous arrivons à Malang où il nous faut prendre un Bus pour rejoindre Probolinggo, à 20 km du volcan puis trouver un 2ème bus pour Bromo. Par chance, nous esquivons la centaine d’arnaqueurs voulant nous emmener pour 20 fois le prix et montons dans un bus public pour un peu plus d’un euro. Après 2 h 30 de bus, nous arrivons enfin à Probolinggo et nous décidons d’y passer la nuit car il était 22 h passés.

Sur place, le challenge était de trouver un taxi honnête mais nous avons vite compris que ça n’existait pas après 22 h. Au bout de 20 min de négociations, nous montons dans un bus-taxi un peu plus cher que les autres nous déposant devant notre hôtel. Le lendemain, nous repartons à la gare routière et trouvons, par chance, des touristes comme nous, cherchant à compléter leur bus pour partager les coûts jusque Bromo. Nous étions considérés comme des sauveurs car certains attendaient depuis 6 h du matin et il était 9 h 30. Ni une, ni deux, nous acceptons et arrivons 1 h 30 plus tard sur Bromo.

Rapidement, nous trouvons un logement et repartons immédiatement à la découverte du cratère… Les paysages sont totalement différents de Merapi, on a l’impression d’être à l’époque préhistorique. Le cratère, encore en activité, mesure plus de 200 m de diamètre et est vraiment spectaculaire (surtout lorsque tu es sur la crête). Nous avons fait le tour afin de pouvoir le contempler sous tous ses angles et nous n’avons pas regretté...

Le lendemain, voulant admirer à nouveau le lever du soleil du haut de la montagne, nous décidons de ne pas rentrer trop tard afin de nous reposer au maximum. Le réveil sonne à 2 h 30 du matin… outchhh !!! 3 h, nous voici en route, armés de nos lampes frontales et de chaussettes en guise de moufles... direction le sommet de la montagne. Nous arrivons en haut vers 4 h 30 du matin et attendons patiemment le lever du soleil prévu pour 5 h environ et... à ce moment là... la magie opère ! 😍

C'était simplement SPLENDIDE !!!! 😝

De retour au centre du village, après avoir savourés une bonne douche chaude... nous reprenons la route... Puis, l'histoire recommence ! mais cette fois, nous sommes les premiers arrivés au mini bus. Nous devons trouver les 13 autres personnes qui nous accompagneront car le chauffeur ne partira pas avant... Nous sommes donc à la recherche de nos amis de la veille...Heureusement, tout le monde a eu la même idée, partir rapidement afin de ne pas louper le premier bus pour ne pas perdre la journée à attendre, attendre, attendre... que des touristes veuillent repartir sur Probolinggo. 45 min plus tard, nous étions prêts à partir 😉 Finalement, nous étions plutôt de bons rabatteurs ah ! ah ! 😊


Nous arriverons 4 h plus tard sur Surabaya, 2ème plus grande ville d'Indonésie, pour prendre notre avion en direction de Singapour 😀

17
17
Publié le 14 août 2018

Après presque un mois en Indonésie, il est temps de faire le bilan. Dans sa globalité, nous avons bien aimé l'Indonésie avec nos coups de cœur qui sont l'île de Nusa Penida, les raies manta et les volcans Bromo et Merapi. Il y est facile de s'y déplacer et d'apprécier la diversité et la richesse des paysages. Le seul triste point négatif est la quantité de déchets que ce soit sur terre ou dans l'eau. Et ce, peu importe ou l'on se trouve, que ce soit en ville ou perdu en pleine campagne, les déchets font partis intégrante du paysage. Cependant, une fois que l'on passe outre, le pays est merveilleux et les habitants très accueillants. C'est le genre de pays dans lequel on se voit bien avoir une maison de vacances ou bien y passer sa retraite. 😉😜👌

Prochaine étape : Singapour. Autant vous dire que le choc va être rude, étant donné que là-bas... si vous crachez par terre, vous aurez une amende de 1000 $....