NOUVELLE ZÉLANDE

# Etape n°1 #Le Début du Roadtrip #Moutons #Treks #Lacs
Du 1er novembre au 16 décembre 2017
46 jours
Dernière étape postée il y a 167 jours
1
1
Publié le 27 juin 2018
2

7 h 30 mercredi 1er novembre, 🛬 nous atterrissons sur le sol Néo-zélandais après 23 h de vol et une escale de plus de 7 h à Guangzhou (Canton) en Chine.🎉 Et oui c'est loooooiiiinnn !!!

Nous avons juste passé deux nuits complètes dans l'avion en 1 jour 1/2, soit mangé deux plats principaux et deux petits déjeuners à l'heure où en Europe nous dînons ! De quoi être un peu déboussolés en arrivant.



Nous avions réservé deux nuits chez l'habitant en Airbnb, nous sommes arrivés à 11 h. Nous voulions reprendre un peu d'énergie avec une petite sieste après ce long périple...or, nous nous sommes réveillés à 21 h ... ⏰OUPS, quoi ? C'est déjà le soir ? Bon ben on va faire une visite de nuit d'Auckland !

3
3
Publié le 27 juin 2018

Le lendemain matin, notre première mission a été de nous trouver notre nouvelle maison (un van). Après deux jours de recherche, nous avons finalement opté pour un superbe Mazda MPV de 2005 à l'odeur de pipi 🐶 ... !? Sauf que pour nous simplifier les choses, nous avons acheté un van dans lequel il n'y avait absolument rien de prévu pour y dormir et encore moins y vivre.

Une fois notre maison sur roues entre nos mains, première destination, la station de lavage ! De là, tout s'enchaîne, nous avons complètement déshabillé l'arrière de la voiture ... jusqu'à la moquette et tout nettoyé de fond en comble ! Par chance, l'odeur a disparu et l'air semble sain 😉.

Deuxième destination, le magasin de bricolage ! En effet, pour pouvoir y vivre "confortablement", il nous faut a minima une cuisine, une salle de bain, une salle à manger et une chambre. Ni une, ni deux, nous achetons des planches, des vis, quelques outils 🛠🔩(tournevis, scies et quelques clés plates) puis nous nous mettons au travail. Une demie journée plus tard, nous avons une table, un lit et une demie cuisine 👍. Nous sommes venus à bout de celle-ci le lendemain matin.

La troisième mission fut l'équipement du van chez le "Gifi" Néo-zélandais en ustensiles cuisine, boites, chaises et table extérieure etc... mais surtout un super matelas (qu'il nous a fallu découper !) Ah oui, on a oublié de vous dire qu'Antoine a étudié l'installation pour que l'on puisse aussi dîner à l'intérieur sur une table amovible 😜 au cas où il pleut.

La suite en images 🚌🍽🛠💧

4

Une fois le Van terminé, nous nous sommes empressés de prendre la route, avec comme destination la "Bay of Islands" au Nord d'Auckland, lieu historique pour les Maoris et les Néo-zélandais. Nous avons pu commencer à découvrir les paysages magnifiques de ce beau pays malgré une météo capricieuse. Nous avons ensuite pris la route vers le cap Reinga qui se situe à la pointe la plus au Nord de l'île du Nord, lieu où la mer Tasman et l'océan Pacifique se rencontrent mais ne se mélangent pas. Des paysages à en couper le souffle ! Sur un même panorama se mêlent pâturages avec vaches 🐄 et moutons 🐑, forêts, dunes de sable et vagues déferlantes. On vous laisse d'ailleurs vous mordre les doigts sur les photos de nos derniers spots - dîner face au coucher de soleil sur le lac - petit déjeuner sur l'une des plus longues (90 miles) et belles plages de surf de Nouvelle Zélande !

5

Dès le début de notre road trip, nous avions en tête de repasser par Auckland pour notamment faire notre demande de visa pour l'Australie mais également, pour visiter un peu plus (de jour). Nous avons donc profité d'une super météo pour nous rendre sur le plus connu des 49 volcans 🌋 sur lesquels repose la ville, le Mont Eden. Vous remarquerez le point de vue à 360° sur la ville !

Nous avons ensuite pris la route pour nous rendre à 40 km d'Auckland sur l'une des plages bien appréciée des surfeurs 🏄🏻. Une plage d'ailleurs un peu spéciale car on y trouve du sable noir ! Et oui, n'oublions pas que nous sommes sur une île volcanique 🙂.

6

Notre prochaine destination est bien connue des vacanciers de l'île du nord, la péninsule de Coromandel. Nous avons encore été ébloui par les multiples facettes de cette région. Nous avons, notamment, profité de "l'Etretat de la Nouvelle Zélande". Après une petite marche le long de la côte, nous sommes arrivés sur une plage où nous avons pu admirer ce "célèbre" rocher décroché de la falaise "Cathedral Cove" ainsi qu'une belle arche naturelle. Quelques kilomètres plus loin, nous avons été amusés et surpris par une plage, qui, à marée basse, se transforme en jacuzzi géant pour les touristes. Il suffit de creuser à l'aide d'une pelle, une baignoire de sable, et celle-ci va se remplir d'une eau chaude naturelle 😀. Plus on creuse, plus c'est chaud jusqu'à en être brûlant 🌡!

La nuit tombe vite en Nouvelle-Zélande, alors après avoir passé quelques heures les fesses dans l'eau chaude, vint le rituel du soir : trouver une bonne place pour passer la nuit... 🌅. Voici un gros avantage de voyager comme des nomades et de dormir dans sa voiture 😉. On vous laisse profiter de notre vue !

Nous sommes ensuite entrés un peu plus dans les terres pour y découvrir, par hasard, une énorme carrière ! Une fois sur place, nous avons appris qu'il s'agit de la plus grosse mine d'or 💰 de Nouvelle-Zélande, située à Waihi ! On n 'avait jamais vu un aussi gros trou dans le sol, plus de 250 m de profondeur 😮! La carrière fonctionne encore mais l'activité minière a disparu. Nous sommes donc allés à la découverte des vestiges de ce passé minier au cours d'un petit trek dans les gorges voisines.

7
7
Publié le 27 juin 2018

Le lendemain, nous nous sommes rendus en "Terre du milieu" du côté de Matamata pour une demi-journée d'ascension escarpée. L'objectif étant d'atteindre le sommet d'une montagne où il y avait une magnifique cascade. Nous y avons croisé toutes sortes de profils du plus au moins sportifs, du touriste de base au pompier qui s'entraîne avec tout son équipement sur le dos. Au sommet, la vue était plus que saisissante 😲 et les photos parleront pour nous...

Le soir, nous avons campé non loin de là car, au petit matin, nous avions rendez vous à 9 h15 pour la visite de Hobbiton Movie Set. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit du site de tournage des films "le Hobbit - le Seigneur des Anneaux". Un petit village fabriqué entièrement pour ces films qui est, maintenant, une véritable attraction touristique mais tellement plaisante par sa beauté "naturelle". Un moment un peu magique qui se termine par une bière 🍺 au pub du village (ils ont pensé à tout 😜).

8

En ce moment, nous vous écrivons de Rotorua où nous passons quelques jours. Très populaire pour sa géothermie impressionnante mais, également, pour ses sports extrêmes et d’aventure dont nous profitons pleinement ; la ville en soit n’est pas différente des autres en Nouvelle Zélande et sa façade n’a rien d’extraordinaire. Cependant, c’est un véritable gruyère 🧀 et c’est ce qui la rend unique ! En effet, dans certains quartiers on pourrait croire que la ville est en feu tellement ça fume (attention on parle pas de drogue là 😉) Des trous remplis d’eau bouillonnante se forment un peu partout (même dans les jardins privés) et dégagent du soufre en quantité importante. Par conséquent, à certains endroits, on se sent directement au cœur d’un film apocalyptique. L’odeur du soufre, quant à elle, se sent à des kilomètres et n’est pas très agréable 🤢 mais nous profitons des montagnes pour nous aérer.

9

Nous l’appelons arbitrairement ainsi car nous avons vraiment été impressionnés par l’activité géothermique au coeur même de Rotorua. Lors de notre dernier article, nous vous avons fait part des fumées qui se dégagent un peu partout dans la ville et bien vous trouverez quelques photos ci-dessous pour l’illustrer.

Afin de nous renseigner un peu plus sur le sujet, nous sommes partis visiter un « parc » spécialement conçu autour de la géothermie à Wai-o-tapu. Là encore, on en a pris plein les yeux entre les couleurs, les cratères, les bains bouillonnants etc. (mais toujours l’odeur « d’oeufs pourris »). En fonction des minéraux que la terre rejète, on observe du jaune, du bleu, du vert, du orange, du noir… 🎨 ce qui nous donne l’impression d’être sur une autre planète…

Le geyser, communément appelé « Lady-Knox " , est la star du parc ! L’eau bouillonnante qui se situe à l’intérieur jaillit quand elle le souhaite. Cependant, le parc l’aide un peu chaque jour à se donner en spectacle à 10 h 30, pour les touristes impatients comme nous, ne voulant pas attendre des heures à le contempler. Pas si impressionnant finalement… surtout quand on sait que c’est fait de façon « artificielle ». Nous pensions devoir nous mettre à couvert mais l’eau qui est à 175°C à 300 m de fond ressort à 18°C à la surface 🌡. Donc, pas de quoi s’affoler ! Nous avons eu un coup de cœur pour « la piscine de Champagne » 🍾, la source la plus grande de la zone avec un diamètre de 60 m et 60 m de profondeur. Elle est appelée ainsi pour ses couleurs et ses petites bulles de dioxyde de carbone qui s’en échappent. Le cratère formant un petit étang de couleur jaune/vert fluo nous a également impressionné. La couleur de l’eau naturelle est tellement étonnante qu’elle donne envie de s’y jeter. La végétation, quant à elle, est entre la vie et la mort... On peut voir des arbres verts d'un côté et gris/rouille de l'autre ce qui ne présage rien de bon 🤨...

La région centrale de l’île du nord est une région volcanique où l’on observe tout au long de notre périple vers le sud, de beaux lacs, de nombreuses fumées s’échappant de sites géothermiques naturels et paysages escarpés (avec encore et toujours de nombreux moutons 😀!).

10
10
Publié le 27 juin 2018

Histoire de nous changer des visites et nous vivifier un peu, nous nous sommes inscrits pour faire une descente en rafting de la rivière Kaituna, mondialement connue pour sa chute d’eau de 7 m de haut, proposée aux touristes ! Sensations fortes et débouchage de nez garanti ! Ce moment sportif et cohésif, nous a permis de rencontrer un jeune couple d’Australiens, eux-mêmes en vacances pendant 1 mois en NZ. Ils nous ont proposé de passer quelques jours dans leur région lorsque nous serons en Australie 😉.

11
11
Publié le 27 juin 2018

De nouveau sur la route pour le centre de l’île, nous nous sommes arrêtés pour observer une chute d’eau très sympa située au Nord de la ville de Taupo. HUKA FALLS. L’eau est d’un bleu tellement clair et translucide que nous avions envie de s’y baigner. Enfin, en dessous des chutes car d’après les bouquins, il faudrait 11 secondes avec l’eau de la chute pour remplir une piscine olympique 😮. (220 000 litres par seconde ⏱), on pouvait sentir la force de l’eau à travers les vibrations du sol… une gigantesque machine à laver !

12

Pas très loin de Taupo, vers le Sud, au coeur du National Park de Tongariro, considéré comme la randonnée à la journée Number 1 de la Nouvelle-Zélande 🏔, il était pour nous impossible de passer à côté ! Nous avons pris nos chaussures de rando et nos barres de céréales à 7 h du matin. Nous sommes montés dans une navette qui nous a déposé au pied des volcans à 1100 m. Top départ pour l’ascension jusque 1900 m pour redescendre 20 km plus loin à 800 m. Si l’on oublie le froid de canard, le vent et les nuages qui nous ont gâché un peu la vue une fois arrivés au sommet, c’était top ! Des lacs bleu azur, un volcan fumant à quelques centaines de mètres, des paysages à couper le souffle. On a kiffé grave ! 😀 Envie de recommencer !!

Bon, on avoue avoir été un peu deg de ne pas avoir eu un soleil magnifique jusqu’au sommet pour prendre des photos comme sur les brochures 😦

Ah oui ! On a oublié de vous faire part des photos de la vue de nos derniers spots de camping « gratos », pas mal non 😛 ??

13
13
Publié le 27 juin 2018

La veille de notre trek, nous avons passé la nuit en altitude et malgré le printemps, le pare-brise de notre van ainsi que le sol étaient gelés à notre réveil. Super paysage mais le problème c’est que nous aussi nous étions gelés… Impensable pour nous de retenter les -5°C 🌡avec nos duvets pour été 😉. Nous sommes alors redescendus direction la chaleur et la mer. La route étant longue et nos corps fatigués, nous avons fait escale à Wanganui pour la nuit. Pas grand chose à faire là-bas, nous avons seulement profité d’un très beau parc, et nous nous sommes endormis sur le campsite, bien protégé par une horde de canards affamés 😀

Au réveil, mission nettoyage du van, lessive et amélioration de notre habitacle et en route pour la capitale.

14
14
Publié le 27 juin 2018

Capitale de la Nouvelle Zélande, peut être la plus petite car on en fait vite le tour. Elle reste cependant une très jolie ville dans laquelle nous avons baroudé toute la journée.

Le matin, nous avons visité le musée sur la Nouvelle Zélande TE PAPA. Ce musée offre plusieurs expositions dont les principales retracent l’histoire du développement de la Nouvelle Zélande, les mouvements volcaniques, la culture Maori etc… Nous en avons profité pour visiter une des expos éphémères sur la Première Guerre Mondiale dont beaucoup d’éléments ont été réalisés par les studios cinématographiques de la ville 👍.

L’après-midi, nous avons pris de la hauteur en parcourant les allées du jardin botanique, terminus du funiculaire. De là-haut, nous avons profité d’une vue dégagée sur l’ensemble de la baie de Wellington 👌.

Nous avons terminé notre périple par une promenade sur les anciens quais totalement réaménagés pour les loisirs et la culture. Puis, nous avons repris la route pour notre dernière nuit sur l’île du Nord vers la pointe la plus au sud.

Parce que l’on prend goût à cela, notre point de chute ce soir là 😉 :

15

Le dernier moment passé sur cette île restera l'un de nos meilleurs souvenirs. Nous avons croisé très peu de personnes sur les routes car c’est un peu reculé (une seule route et aucun commerce avant un bon nombre de kilomètres) mais les paysages étaient magnifiques. Le cap Palliser est une réserve pour les phoques et ils se comptent par centaines. On peut sentir l'odeur de pipi de phoque qui chauffe au soleil à des dizaines de mètres. 🤢 C’est le genre d’endroit dans lequel tu peux rester des heures à contempler le paysage sans t’ennuyer une seconde à condition de se familiariser avec cette odeur particulière 😉

16
16
Publié le 27 juin 2018

Ferry réservé à 20 h 45 pour 3 h 30 de traversée, nous sommes finalement arrivés avec une heure de retard, mais arrivés tout de même. Ni une ni deux, il était 2 h du matin et notre seule envie était de trouver un endroit pour dormir. Après 10 kilomètres mais 25 min de route (oui il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup... de virages 🤢 ) nous avons trouvé une réserve marine (enfin, un panneau qui l’indiquait car il faisait nuit) et on vous laisse admirer le paysage au réveil.

Pas trop mal tombés finalement 😛

17

Après deux jours sur l’île du Sud, nous trouvons les paysages …. OUFISSIMES 😲 !!!

Des fjords, des forêts majestueuses, de l’eau bleue azur etc… Après chaque virage, un nouveau paysage encore plus somptueux.

Nous avons pris la direction d’un National Park en bord de mer « ABEL TASMAN » pour l’une des plus jolies randonnées en kayak du pays. Après avoir honteusement dormi sur un parking, nous nous sommes empressés de louer un kayak pour partir découvrir les îles de la réserve marine. 10 h du matin, nous voici tous deux embarqués dans un kayak deux places pour environ 6 h de pagaie avec une mer un peu capricieuse. On a pu se rapprocher de phoques qui nageaient ou se la doraient au soleil. On y a également croisé de nombreux volatiles dont on ne connait absolument pas le nom 😀. Enfin, l’une des criques accessibles seulement par le sentier côtier ou par la mer a été notre point de chute pour le déjeuner… esprit Robinson Crusoë ! 😍

18

Queen Charlotte Road, c’est le nom de la route du paradis. 70 km de paysages à couper le souffle... Si un jour vous voulez finir vos jours dans un endroit isolé du monde, avec un ponton au bout de votre jardin pour aller faire du bateau ⛵ sur de l’eau turquoise, c’est l’endroit qu’il vous faut 😛.

19

Après avoir passé le début de la journée à rédiger plusieurs étapes sur notre blog, nous avions besoin de prendre un bon bol d'air et de nous dégourdir les jambes. Direction Nelson Lakes National Park où nous avons repéré un très beau trek à faire de préférence par très beau temps car il monte jusque 1600 m (en partant de 600 m) au sommet d'une montagne 🏔surplombant les lacs. Nous avions à peine le temps de monter et de redescendre vue l'heure à laquelle nous sommes arrivés. Nous avions en tête de revenir avant la tombée de la nuit ! La cadence se ressentait dans nos pas. Cependant après 1 km plutôt plat, nous n'avons fait que monter sans cesse... une pente d’environ 20° ! Pas de répit... jusqu'à ce que les arbres laissent place à un paysage herbeux avec de la caillasse et des rochers. De là, nous avions une vue magnifique et dégagée sur le lac juste en bas 😉.

Mais ... ce n'était pas terminé ! Des balises nous rappelaient que le trek montait encore plus haut ... jusqu'à la crête de la montagne en passant par une pente tellement inclinée que nous aurions pu la monter à quatre pattes. Enfin touuuut la haut, une vue à 360° donnant d’un coté sur le lac, de l’autre sur une chaîne de montagnes enneigées et leurs petits lacs d’altitude 😲😍. Nous sommes finalement redescendus avant la nuit pour voir le coucher du soleil sur le lac (bon, on a quand même un peu couru 😛). Pour conclure rapidement, bien que moins connu que l'Alpine Crossing et 1/3 moins long, ce trek a été plus physique avec pour finalité une vue beaucoup plus éclaircie et moins dans les nuages 😀.

Nous avons passé la nuit à Maruia proche d’une chute d’eau très agréable à regarder...


Peu de temps après notre réveil, nous sommes allés visiter un parc dans lequel se trouve le plus grand pont suspendu de Nouvelle Zélande : 110 m de long pour 37 m de haut 😮. Le parc retrace le passé des chercheurs d’or qui ont travaillé à cette endroit même. On y trouve quelques vestiges et on termine la visite sur une mini chute d’eau (plus des rapides qu’une chute d’ailleurs).

20
20
Publié le 27 juin 2018

De nouveau sur la route pour la west coast, nous avons longé la côte de Westport à Greymouth. Les paysages sont un peu plus rocailleux que sur la côte Est mais le plus frappant, c’est que l’Ouest a beaucoup moins été affecté par l’homme. La nature semble intacte et sauvage. Nous nous sommes arrêtés visiter une falaise sculptée par l’érosion, qui lui donne la forme de tas de crêpes 😋, d’où son nom : PANCAKE ROCKS. Moment prenant de part la force des vagues qui se ressent à travers le sol/bruit lors de l’impact contre la roche. Cela forme des trous gigantesques d’où l’eau jaillit.

Quelques kilomètres plus loin nous avons fait halte, pour la nuit, au bord de la mer, pour ne pas changer 😉.

21
21
Publié le 27 juin 2018

Nous repartons sur l’une des plus belles routes qui traverse d’Ouest en Est l’île du sud et faisons notre première halte dans le village de Moana. Village des plus paisibles où aucun bruit ne gâche ce moment de contemplation. Cette route s’ouvre, petit à petit, sur un paysage de montagne à couper le souffle ! Nous avions, par chance, un magnifique ciel bleu ☀. Les couleurs des genêts se mélangeaient aux couleurs rose et violettes des fleurs sauvages ainsi qu’à la verdure des montagnes et au bleu azur de la rivière. Nous en avons profité pour faire une halte au Arthur’s Pass village pour une petite rando dévoilant plusieurs chutes d’eau dont la principale se trouve en haut du sentier.

L’après midi, nous reprenons la route jusqu’à une aire de repos nommée Stream Cave Scenic reserve. Ce fût une très grande surprise car il s’agissait d’une grotte dans laquelle s’écoule une rivière. Voyant un groupe remonter de cette grotte en combinaison de plongée, nous mettons nos maillots de bain et prenons le chemin vers l’entrée de la grotte😛. Un énorme trou dans lequel la rivière s’engouffre. Armés de nos lampes frontales, nous commençons la visite (en sachant qu’une sortie se trouve 550 m plus loin). C’était vraiment une superbe expérience 😍de pouvoir être seuls dans le noir complet et de se faufiler dans les entrailles de la montagne.

22
22
Publié le 27 juin 2018

La météo s'annonçant au beau fixe pendant plusieurs jours, nous en profitons pour descendre un peu plus au sud de l'île pour prendre de la hauteur dans les paysages montagneux 🏔 de la Nouvelle-Zélande.

Qui dit montagnes dit lacs bien sûr ! Notre première destination est le Lac Tekapo. Le plus beau que nous ayons vu depuis le début de notre road trip ! Une eau bleue turquoise dû à un sédiment qui descend tout droit des glaciers. Et pour avoir l'effet carte postale, on a la chance d'être au Printemps et d'avoir des magnifiques tapis de fleurs sauvages. Avec une nature aussi belle, c'est facile d'avoir de belles photos 😜! Nous sommes arrivés dans l'après midi car nous avions pas mal de route depuis notre dernière étape. Nous avons donc profité d'une terrasse ensoleillée pour boire un verre et rédiger nos articles. Le soir venu, vient notre petit rituel de trouver un campsite pour dormir. Celui choisi, ce soir-là, était différent des autres, car il n'y avait vraiment que nous ... nous étions totalement seuls avec, comme voisins, les lapins 🐇! ( et certains chasseurs cherchant leur dîner et faisant feux dans toutes les directions) À vrai dire, la route pour s'y rendre était tellement chaotique que nombreux campeurs n'ayant pas de 4X4 ont sans doute abdiqué!

Le lendemain, nous sommes partis en petite rando histoire de prendre un peu de hauteur sur ce beau paysage. Nous sommes montés sur le Mont John qui nous permet d'avoir une vue à 360° avec, en prime, des moutons 🐑(comme d'hab !) Plutôt sympa la vue de là haut ! D'ailleurs, cet endroit est bien connu des astrologues car c'est un des plus beaux ciels pour admirer les étoiles 🌟 la nuit.

23

L'après midi, nous n'avons pas perdu de temps pour reprendre la route. Nous avions vraiment peur de ne pas pouvoir voir le sommet du Mont Cook (3754 m). Arrivés à destination, deux choix s'offraient à nous mais nous sommes arrivés trop tard pour pouvoir partir en trek de 7 h. Nous avons donc choisi de partir à la rencontre du glacier au pied du Mont Cook et son magnifique lac bleu d'où ressortent de gros blocs de glace ❄ qui se détachent au fil des mois. On vous laisse admirer les photos de ce très bel endroit !

24

Sur la route en direction de Wanaka, nous nous sommes arrêtés pour observer de plus prêt une falaise pas comme les autres. Après les Pancakes Rocks formés par l'érosion, nous étions plutôt intrigués par cette falaise, également formée pas l'érosion mais cette fois en forme de pics. En tout cas, c'était plutôt drôle 😉 de se faufiler entre ces formations et d'essayer de trouver une sortie différente de celle par laquelle nous étions rentrés.

25
25
Publié le 27 juin 2018

Sur la route, entre le Lac Tekapo et Wanaka, nous avons, cette fois-c, i eu l’occasion de voir de plus grosses bêtes que les moutons, des cerfs. Seulement on pense que celui de gauche a dû bronzer soit avec un slip, soit les fesses assis dans l'herbe. 😜

Quand nous sommes arrivés à Wanaka, nous y avons trouvé une belle ressemblance avec Annecy dû à son lac et son « style ». Nous nous y sommes toute suite sentis très bien. Comme depuis le début du road trip nous ne nous étions pas vraiment arrêtés pour tout simplement « ne rien faire », nous y sommes restés 3 jours mais on s’est tout de même bougé un peu 😊.

Le premier jour, histoire de se mettre en jambes, nous sommes montés tout en haut du Mont Roy qui culmine au dessus du lac de Wanaka. Ce trek, assez costaud, d’où nous sommes partis de 300 m à 1600 m, nous a fait perdre nos mollets sur le chemin. Une vue splendide du haut mais... purée, ça montait dur 😅!!! Le chemin était un track très fréquenté genre « autoroute » pas top, top, mais nous en avons profité pour redescendre en petit footing. Ça fait vraiment plaisir après une montée pareille 😉!

Le lendemain, on en a bien profité pour « glander » un peu au bord du lac. Un besoin urgent d’uniformiser le bronzage de nos corps afin de retirer la marque du t-shirt 😀. De sa serviette, Antoine avait pitié d’un homme essayant d’avancer en paddle... il a pris quelques minutes pour lui donner un petit cours et quelques astuces pour ne pas tomber (car ça faisait juste 5 fois en 3 minutes 😛). Une journée d’été au TOP!

Une fois bien reposés, nous avons loué des vélos afin de parcourir plusieurs sentiers autour du lac et faire un peu de sport sur des tracks tracés pour s’amuser en VTT 🚵‍.

Lors de notre séjour, nous nous sommes également divertis dans un espace où l’illusion visuelle est reine, Puzzling World.

26
26
Publié le 27 juin 2018

Après nous être bien ressourcés, direction Queenstown. Un autre Annecy mais version XL. C’est LA ville pour les sports extrêmes (à condition d’avoir le porte monnaie 💵).

La ville est dotée du deuxième plus grand lac de Nouvelle Zélande et le plus pur. Il est dit qu’il est pur à 99.9% soit, encore plus sain que l’eau en bouteille. Une eau toujours aussi bleue et claire, qui donne envie de s’y jeter. Sauf que ici l’eau est à 10°, ce qui fait un peu réfléchir… De très nombreux tracks démarrent de Queenstown et une fois arrivés au sommet de la montagne, on obtient un panorama sur toute la ville qui est plutôt satisfaisant 😲.

Tout proche de Queenstown, nous avons fait un petit détour pour nous balader dans une petite ville connue pour son passé minier. Plutôt sympa l’esprit Western des boutiques 😀.

27

Un peu plus au nord de Queenstown, nous nous sommes rendus dans la ville de Glenorchy pour une des randos les plus belles de Nouvelle Zélande (le ROUTEBURN TRACK). Celle-ci se déroulant sur deux jours, elle nous oblige donc à prendre un refuge et une navette avec plus de 3 heures de route pour rentrer. Comme nous sommes radins 😙, on a pris la décision de ne faire seulement que la moitié du trek et de redescendre. Certes, au détriment de quelques belles photos mais cela nous permettra d’aller plus loin encore dans notre voyage (10€ ici, c’est une nuit d’hôtel en mois en Asie).

Proche de cette petite bourgade, se situe également l’un des beaux endroits où a été tourné Le Seigneur des Anneaux 🎥. Pour ceux qui connaissent, il s’agit d’Isengard (où se situe l’une des deux Tours). D’ailleurs, nous en avons profité pour se revisionner les deux trilogies du réalisateur ! Sympa de voir les lieux naturels sans les effets spéciaux !!!

28
28
Publié le 27 juin 2018

Ils annoncent une météo un peu capricieuse où même Siri nous dit de prévoir le K-way… mais après ces plusieurs semaines au beau fixe, nous croisons les doigts🤞pour qu’il ne pleuve pas dans la région la plus pluvieuse de Nouvelle Zélande. Direction Fiordland National Park ! Dès notre arrivée, nous avions, comme première impression, d’être dans un paysage de film. Plus on avançait sur la seule et unique route qui mène au Milford Sound, plus le ciel devenait gris et lourd avec quelques gouttes…, nous avions l’impression d’être dans les nuages. Nous n’apercevions pas le sommet des montagnes encore enneigées mais nous étions surpris 😯 de la hauteur et du nombre de cascades qui ruisselaient tout du long. Des dizaines et des dizaines de cascades … il y en avait partout !

À la sortie de l’unique tunnel de 1,2 km traversant la montagne, nous avons eu l’agréable surprise de rencontrer l’un des habitants de ce milieu naturel, le Kea, un perroquet🐦 présent uniquement dans ce parc national. Antoine a sympathisé avec eux et ils ne voulaient plus le quitter. De peur de nous voir partir sans eux, ils étaient près à monter avec nous en voiture 😛!

Nous avions prévu de prendre le bateau de 9 h le lendemain, nous étions donc obligés de dormir au sein du parc sur un campsite aménagé pour les campeurs. Arrivés à notre emplacement, sans attendre, nous nous sommes mis à la recherche de petits bois pour le feu nous permettant de faire cuire notre dîner. Au menu, des pommes de terre cuites dans de la bonne braise. Direction la forêt sans oublier les outils ! Et oui, Antoine avait soigneusement rangé la scie avec laquelle il a équipé notre van 😝. Cette fois, elle a servi à couper les branches sèchent pour le feu.

Après 2 heures d’attente, et oui… le bois était UN PEU humide… nous avons finalement savouré notre premier barbeuc. On en a même profité pour se faire des pommes chaudes caramélisées au miel de Nouvelle Zélande pour le dessert 😋

Jour J, direction Milford Sound pour l’une des plus belles croisières de Nouvelle-Zélande 🛳. Pendant 2 heures, nous naviguons entre les montagnes. On a l’impression que la mer a inondé la vallée … Et on a de la chance, le soleil est au rendez-vous ! Les nuages s’écartent au fil de la croisière et laissent place aux sommets encore enneigés d’où s’écoulent de nombreuses cascades. D’ailleurs, nous y avons vu la plus belle cascade du pays, du haut de ses 151 m 😮, elle est impressionnante !

Au cours de notre découverte, nous y avons fait plusieurs belles rencontres. (On nous avait dit de prendre la plus matinale pour avoir la chance de voir potentiellement des dauphins ou même des baleines…) Ni l’un ni l’autre… mais des petits pingouins 🐧qui nageaient juste à côté de nous 😮. Un peu plus loin, une colonie d’otaries nous a réalisé un numéro de natation synchronisée pendant que d’autres se la doraient au soleil…

29
29
Publié le 27 juin 2018

La croisière durant seulement 2 heures, nous avions du temps l’après midi pour explorer les différents sentiers de randonnées du Fiordland : Gertrude Saddle. Arrivés sur les lieux à midi, sous un ciel mitigé, nous commençons l’ascension. Oui, nous parlons bien d’ascension car elle montait tellement à pic qu’à certains moments ça aurait pu s’assimiler plus à de l’alpinisme que de la randonnée. Nous passons par plusieurs types de chemins, du simple au plus caillouteux, jusqu’à escalader des roches enneigées pour atteindre un lac et sa chute d’eau puis, le sommet de la montagne. Arrivés là haut, la vue nous a saisi tellement c’était beau 😍 ! Ce qui nous fait placer cette randonnée à la première place🥇de notre TOP 3. Une vallée dégagée dans laquelle on découvre de multiples chutes d’eau, et où l’on aperçoit même le Milford Sound au loin.

30
30
Publié le 27 juin 2018

Depuis le début de notre périple, le Lonely Planet nous sert de guide. Seulement, il ne donne que quelques brèves informations sur le sud de l’île du Sud… En allant chercher un peu plus loin, nous avons trouvé une Scenic Route qui longe toute la côte. Ni une ni deux, nous prenons la route jusqu’aux Catlins. C’est une région qui nous a tout de suite fait penser à la Bretagne. D’un côté, nous avons les terres agricoles et, bien sûr, encore et toujours des pâturages et les moutons 🐑, de l’autre, la côte rocheuse et de multiples baies. Sans oublier les nuages 😀

Nous nous sommes arrêtés observer un espace naturel assez particulier car il résulte de millions d’années ! Nous descendons sur la côte rocheuse… mais ces pierres ont la forme de troncs … il s’agit d’une forêt🌳pétrifiée par le temps. C’est étonnant de voir les veines du bois devenues pierre. Cet endroit était également le milieu naturel de pingouins… 🐧 mais, en pleine journée, nous n’avions que très peu de chance de les voir.

Nous avons ensuite repris la route et longé la côte jusqu’à Dunedin en nous arrêtant pour nous dégourdir les jambes dans la forêt voisine à la découverte de plusieurs cascades.

31
31
Publié le 27 juin 2018

La ville de Dunedin est l’une des rares villes de Nouvelle-Zélande ayant plusieurs édifices anciens dont la gare est un bel exemple. La cathédrale est cependant particulière. Elle nous fait penser à la cathédrale de la Treille à Lille (avec sa partie de marbre). Le choeur est totalement différent de la nef car il a été reconstruit dans les années 50 et dessiné par un designer. Il y a un vrai contraste moderne/traditionnel.

L’une de nos activités, lors de notre visite, a également été de découvrir les nombreux murs de street art 🎨 qui décorent la ville. On vous montre quelques belles fresques mais il y en avait plus d'une trentaine rien que dans le centre ville 😋 !

Nous sommes aussi allés faire un petit tour à l’Otago Museum. Ses expositions sur la culture maorie, ses ancêtres et la faune locale sont un complément du musée Te Papa à Wellington pour comprendre l’origine de ce beau pays.

Enfin, nous avons terminé notre escapade par « l’ascension » d’une des routes (de quartier résidentiel) les plus raides au monde, avec une pente de 35° 😲 ça tire bien sur les mollets !

La péninsule d’Otago se situe juste en face de Dunedin. C’est un espace naturel où les côtes sont l’habitat de plusieurs colonies d’otaries et phoques mais surtout des pingouins🐧les plus petits du monde. ! Nous aurions aimé voir de nouveau des pingouins, cette fois-ci sur la terre ferme, seulement, ce sont des petites bêtes protégées qui ne se laissent observer qu’au crépuscule. Ce qui nous a également bien refroidi, c’est le fait de devoir payer 35$ par personne pour une promenade où nous étions pas 100% sûrs d’en voir… Nous sommes donc allés faire une petite rando à la découverte des falaises et plages sauvages en faisant un petit coucou aux moutons sur notre passage et aux phoques échoués sur la côte 😉.

Un peu plus au nord de Dunedin, nous avons fait escale sur une plage où un mystère règne depuis des milliers d’années. Des roches quasiment parfaitement rondes sont échouées sur la plage. Certaines sont ensevelies et ressemblent à des carapaces de tortues géantes🐢, d’autres sont encore à la surface. Creuses ou pleines, cassées ou intactes, leur provenance reste inconnue...

32
32
Publié le 27 juin 2018

Encore un peu plus au nord, sur la route pour Christchurch, nous avons fait connaissance avec des petits êtres que l’on trouve habituellement en Australie, des wallabys 😀.

33
33
Publié le 27 juin 2018

Les derniers jours se comptent sur les doigts, ça sent la fin du périple en Nouvelle-Zélande et la suite de notre road trip ! Mais on profite jusqu’au bout du soleil, de la plage et surtout des 25/30°C 🌡 pendant que d’autres sont dans le négatif 😜

Sur la route pour Christchurch, nous avons fait une halte pour profiter de l’espace aquatique avec spa hammam à volonté et piscine extérieure une bonne partie de la journée car on doit vous l’avouez, cela faisait quelques jours que nous faisions une toilette de chat 😀. Ça fait beaucoup de bien ! Le soir venu, nous avons choisi de rester sur place pour la nuit et nous avons eu la très bonne surprise d’avoir trouvé un campsite tout proche de petits voisins observables qu’à la tombée de la nuit… vous avez devinez ??? Des mini pingouins et oui 🐧 ! Cette fois, ils étaient à quelques mètres voire moins d’un mètre de nous 😉 et nous les avons vus « gratuitement » ah ! ah !! Nous sommes contents de vous faire partager ce moment. Il vous manque juste les petits bruits (Bon ok, les photos ne sont pas tip top mais nous ne pouvions pas utiliser le flash et sommes pas encore efficaces sur les photos de nuit. De plus, comment vous dire, on vous laisse aussi imaginer les « chinois » nous poussant un peu pour prendre LA photo !

34
34
Publié le 27 juin 2018

Nous sommes ensuite allés à la découverte de la Péninsule de Banks, tout proche de Christchurch. C’est en quelque sorte des « fjords » créés par les coulées de lave de deux volcans il y a des millions d’années. On s’est baladé en voiture dans des « chemins » sur les flancs des montagnes… autant vous dire, qu’heureusement, nous n'avons croisé personne! Ces chemins mènent souvent à de petites baies, « plage », où l’on doit terminer la route à pied.

Le village d’Akaroa est, quant à lui, assez atypique par ses origines non pas britanniques mais bien françaises 🇨🇵 ! Et oui, nous avons été surpris par son côté patriotique : des drapeaux français sur les façades, des noms de rues à consonance française, des plats français à la carte … plutôt comique à des milliers de kilomètres de notre France.

35
35
Publié le 27 juin 2018

Nous avons gardé la visite de Christchurch pour les tous derniers jours. Nous profitons de la belle météo pour reprendre la route et rouler jusqu’à Kaikoura, un village qui a la chance d’avoir une réserve marine où l’on peut observer des phoques, des otaries, des albatros, des dauphins … mais surtout des baleines 🐳 ! Nous n’avons pas eu la chance d’en voir mais ce n’est que partie remise. La chaleur est telle que nous décidons de prendre de la hauteur sur ce beau paysage en partant tôt en rando. Direction le Mont Fyffe qui culmine à 1600 m d’altitude au dessus de Kaikoura. La montée est plutôt raide et malgré l’heure matinale, le soleil tape déjà fort sur nos têtes. Nous étions contents d’arriver là haut ! Nous avons ensuite passé l’après-midi à lézarder et se baigner.

36
36
Publié le 27 juin 2018

Les jours commencent à se décompter, il est temps de reprendre la route pour Christchurch, en empruntant cette fois-ci la route « des montagnes » et non celle qui longe la côte avec les nombreux kilomètres de travaux ! Nous faisons halte dans un petit village, Hanmer Spring, qui est très connu pour ces sources chaudes. Qui dit sources chaudes, dit … piscine 💦 Avec cette magnifique météo... nous n’allions pas nous en priver ! Nous avons passé l’après-midi à tester les différents bains naturels chauffés par la géothermie et profiter aussi des toboggans comme de grands enfants 🤣.

37
37
Publié le 27 juin 2018

Nous avions prévu 4 jours entiers pour visiter Christchurch mais, finalement, cette ville est beaucoup plus petite que prévue et nous avons fait le tour en deux jours (pluvieux) ☔. La ville est assez déroutante. En 2011, une grosse partie de Christchurch fût détruite par un tremblement de terre et, à ce jour, énormément de bâtiments anciens sont encore à l’abandon ou en cours de restauration 😦. La Cathédrale néo-gothique, en plein centre ville, a perdu la moitié de son toit et son clocher et sa belle rosace se sont étalés au sol. Ça nous laisse une idée de la force du tremblement de terre...

Quelques bâtiments et « attractions » sortent tout de même de l’ordinaire. Une nouvelle cathédrale de « transition » est sortie de terre après le tremblement. Elle est constituée de containers, structures métalliques, bois et principalement de carton 😮 La toiture et les cloisons sont réalisés en tubes cartonnés. Cela donne un côté très chaleureux.

La ville n’a pas vraiment de style architectural particulier. On remarque, cependant, la singularité d’une petite rue, reconstituée telle qu'elle après le tremblement de terre. Elle est notamment traversée par le « vieux » tramway devenu le tour touristique de la ville. Cela donne un peu de cachet à coté de tous ces travaux 🚧. Cependant, tous ces chamboulements sont un vrai terrain de jeu pour les artistes. À chaque coin de rue, sur des bouts de murs, sur les pavés, les places publiques, nombreuses sont les fresques murales et les projets culturels éphémères à l’image d’un jeu vidéo géant 🕹en pleine rue où l’on s’est testé à tuer des alliens devant la circulation.

Le Canterbury Museum, quant à lui , offre un bel aperçu de la région, de la ville et de la Nouvelle-Zélande et ses origines. Nous avons été amusés par la reconstruction, à l'identique, de la maison d'un couple de Néo-Zélandais devenue une attraction touristique par la décoration particulière de leurs pièces. Et oui, rien que 1140 coquilles pour la pièce prise en photo. C'était des fous de coquillages !

Nous nous sommes arrêtés manger au sein d’un espace plutôt cool où les boutiques sont des containers aménagés très colorés et où les food trucks sont les rois ! La ville est aussi connue pour ces nombreux parcs et jardins et notamment son immense parc botanique où l’on s’est baladé. Nous avons également bien ri dans un parc pour enfants conçus pour que les parents puissent également en profiter 😊. Bref, on a trouvé que tous ces projets faisaient de Christchurch une petite ville innovante.

38

Nous sommes à l'aéroport en attente de notre vol pour l'Australie 🛫 après un mois et demi à arpenter les routes de la Nouvelle Zélande. Nous repensons aux 6 dernières semaines. Et oui, notre première étape est déjà terminée. C’est passé tellement vite ! On prend goût à la vie de nomade. Se coucher chaque soir dans un endroit différent de la veille, et chaque matin découvrir un nouveau paysage. Être rythmés par le soleil et nos estomacs, le pied 😜 ! Demain, nous devrons recommencer de zéro et trouver notre nouvelle maison. Se créer notre itinéraire au fur et à mesure et se reposer la fameuse question que l'on se posait chaque jour : on dort où ce soir ? Loin d’être un stress quand on a juste à passer à l’arrière de la voiture pour y dormir confortablement et à l’abri, c’est plus un jeu dans lequel nous sommes à la recherche « DU SPOT » avec une vue de ouf ou d'un beau coucher de soleil.

En 46 jours, nous avons parcouru 6600 km pour visiter de long en large la Nouvelle Zélande et on peut dire que c'était un bon entraînement quand on voit la superficie de l'Australie. Plusieurs choses nous ont vraiment marqué et, outre la beauté du pays, c’est la convivialité des néo-zélandais (sauf derrière le volant 😙 ). On s’y sent bien et en total sécurité. Les locaux laissent des vélos, canoës et autres biens de valeur sans cadenas et rien ne disparaît. Lorsque l’on s’arrête sur le bord de la route pour regarder notre carte, les automobilistes stoppent pour s’assurer que nous ne sommes pas en panne. Nous avons fort à apprendre de leur mode de vie. Pour en revenir tout de même aux paysages, juste époustouflants ! Bien sûr, ce n’est pas tout beau tout rose partout, mais les fjords, les lacs, la géothermie, etc. cela restera gravé dans nos mémoires. Seules les sandflys étaient un fléau 😠 (petites mouches de 2 mm qui nous piquent et nous grattent pendant deux semaines).

Pour conclure, ce pays est d’une richesse environnementale et culturelle incroyable. Il y en a pour tous les goûts et si vous êtes proches de la nature, foncez-y !